Le "Riesling racing Classic"

 

Qu'est-ce que le Riesling racing Classic ?

Le RRC, c'est le côté "classique" du RRT. Nous sommes tous fervents amateurs de motos d'époque et une grande partie de nos activités motardesques concernent les anciennes. C'est donc pour cela que nous avons voulu créer le RRC, avatar du RRT.

En un mot, c'est tout pareil, sauf qu'on roule sur des bécanes qu'on admirait étant plus jeunes et qui nous font toujours rêver ...

Pourquoi avoir choisi de créer le Riesling racing Classic?

Le RRC a été créé pour parler de l'activité "classique" du team, comme les courses d'anciennes (à venir), le "vétérama", les "coupes moto légende", le "biker's classic". Notre maître à tous est d'ailleurs Michel (Maïkeul "sixhundredandfifty" YXESS ou Michele "monodesmo" DUCATI) qui a fait bon nombre de podiums sur des courses classiques.

Pourquoi un logo avec la photo de Jack Findlay ?

Jack FINDLAY, illustre pilote du continental circus, était le symbole du privé qui se battait contre les usines ... C'est un peu l'esprit du RRT.

Jack est né en Australie à Mooroopna ("eaux profondes" en aborigène), le 5 février 1935. En 1958, Il abandonne la banque où il est employé et vient s'installer en Europe pour assouvir sa passion ... courir en moto. Il a remporté trois victoires en Grand Prix dans sa carrière en 500cc : le Grand Prix d’Ulster en 1971 (première victoire pour Suzuki et première victoire d’un moteur deux temps en 500cc), le Tourist Trophy en 1972 et le Grand Prix d’Autriche en 1977. Il a remporté le Prix FIM de Formule 750 en 1975 sur une Yamaha.

 

 

Bienvenue dans la page du RRC, la page des ceux qui ont connu le temps où les motos n'étaient pas aseptisées et où on aimait autant les bonnes bourres que la mécanique !!!

 

"Remember when sex was safe and motorcycles were dangerous ..."

Spécial dédicace au RRT ... un petit coucou de Barry # 7

 

On en a tous rêvé quand on était minots au guidon de nos cyclos! Pourtant, malgré notre calvitie prononcée, notre prostate déréglée, notre myopie, il existe encore un moyen de réaliser nos rêves de gosse : l'endurance classic !

Alors qui vient arsouiller avec moi en 350 RDLC ????

En hommage au King Kenny, not' maître à tous ...

Considérée comme un monstre inconduisible, la TZ-750 de flat track est mue par le 4 cylindre 2 temps de 125 ch. de la TZ-750 de Grand Prix. En bon flat tracker, elle est dépourvue de frein, avant malgré une vitesse de pointe supérieure à 240 km/h.
Jugée trop dangereuse, elle fut bannie du circuit AMA juste après la victoire de Kenny Roberts à l'Indy Mile 1975. Lors du dernier GP à Indianapolis, le King reprenait son guidon pour un tour sur les mythiques Indiana State Fairgrounds. Petit cadeau aux fans de sensations fortes : voici un documentaire réalisé par Yamaha USA à l'occasion de l'événement.